Eurasie n°20

Retour sur le terrain

Nouveaux regards, nouvelles pratiques

 

sous la direction d'Antonio Guerreiro

Paris, l’Harmattan, 2010

 

252 pages et un cahier photo hors-texte de 8 pages

(publié avec le concours de la SAMH)

 

 

 

4e de couverture

Dédiée à une réflexion sur la notion de « terrain », ce volume rassemble les points de vues d’un groupe représentatif de chercheurs et universitaires en sciences sociales et humaines (ethnologues, sociologues, anthropologues, archéologues). Il s’agit à la fois d’établir un bilan et de déceler les tendances récentes comme les ruptures survenues depuis les années 1990.

 

C’est la théorisation des sciences sociales dans le dernier quart du XIXe siècle qui a poussé les chercheurs à aller eux-mêmes sur le terrain afin d’obtenir des informations absolument fiables pour la comparaison sociologique et culturelle. Depuis les années 1920, une place primordiale est accordée à la pratique du terrain au sein de la sociologie et de l’anthropologie au sens large, incluant la préhistoire, la linguistique. Plus tard, la réflexion épistémologique sur le statut de l’ethnologue comme le retour sur le terrain d’équipes pluridisciplinaires ainsi que des préoccupations éthiques, transforment les approches, les ouvrant vers la réflexion critique. Le rôle des «informateurs» ou collaborateurs, les relations personnelles liées au cours du terrain, la personnalité de l’ethnologue ou de l’archéologue, sont mises en avant. Plus récemment, les changements opérés par la révolution des technologies de l’information (télévision, internet, téléphonie mobile) et les phénomènes de mondialisation, accélérés à partir du début de la décennie 2000, ont eu des répercussions importantes sur la méthodologie et la conduite des enquêtes.

Les contributions, présentées selon trois entrées thématiques, croisent, dans un dialogue interdisciplinaire, différentes approches du terrain mises en œuvre dans des enquêtes menées par les auteurs, tant en Occident que dans les pays émergents ou en voie de développement. Elles posent un questionnement sur les modalités de la recherche, le traitement des données collectées/analysées et la présentation des résultats.

 

Table des matières

Antonio GUERREIRO : Présentation. Retour sur une rencontre p.7

 

 

L’invention du terrain

 

Georges CONDOMINAS : Le regard de l’ethnographe (introduction à la journée d’études) p.17

 

Antonio GUERREIRO : L'enquête de terrain à l'heure de la mondialisation :

repères méthodologiques de Malinowski à l’anthropologie participative p.27

 

 

Patrimoine, histoire et pratiques du terrain

 

Jean-Michel CHAZINE : Nouvelles techniques en préhistoire : à propos du s exe des mains négatives

dans les peintures pariétales et autres découvertes inattendues dans l’Est de Bornéo p.63

 

Tatiana BENFOUGHAL : Nouveaux terrains ethnographiques du Musée de l’Homme, années 1930.

Retour sur les missions de Boris Vildé et Leonid Zouroff au Setumaa (Russie-Estonie) p.87

 

 

Perspectives d’anthropologie contemporaine

 

Laurent BAZIN : L’ethnologie, pratique et dispositif politique.
Parcours d’enquête en Côte d’Ivoire, France, Ouzbékistan p.141

 

Agnès DE FÉO : De l’Asie du Sud-Est à la banlieue parisienne : filmer les femmes en « burqa » p.167

 

Françoise GRÜND : Ethnoscénologie.

Un point de vue insolite sur le spectaculaire ou un nouvel outil de recherche ? p.193

 

 

Approches d’ethnolittérature

 

Marie SCARPA : Une nouvelle « pratique » : l’ethnocritique de la littérature p. 217

 

Dominique ROLLAND : Je ne pense plus très souvent à la Matitanana,

et à vrai dire, je n’y pense plus jamais p.197

 

Bernard DUPAIGNE : Synthèse. Retour sur la méthode p.231

 

Abstracts p.249